L'étape la plus oubliée dans l'ouverture d'un couple

par Yassine

L'étape la plus oubliée dans l'ouverture d'un couple

Quand je lis les messages de couples qui s'ouvrent sur Facebook j'ai toujours envie de partager "The most skipped step" qui est une ressource excellente qui tourne énormément dans les communauté anglophone... Mais c'est en anglais. Donc la voici ici en français avec la source en bas de l'article.


L'étape la plus négligée lors de l'ouverture d'une relation

Vous avez passé des centaines d'heures à discuter de à quoi ressemblera votre relation ouverte ? check !

Vous avez rédigé une liste de limites, de règles et de vos attentes et envies ? Check !

Vous avez créé des profils de rencontre qui détaillent honnêtement ce que vous recherchez ? Check !

Vous avez lu ensemble au moins trois livres sur la non-monogamie ? check.

Vous et votre partenaire êtes abonnés et écoutez au moins 3 podcasts sur la non-monogamie ? Check !

Vous êtes prêts ! Vous ouvrez la relation et vous allez à vos premiers rendez-vous... BAM, dispute, suspicion, jalousie, rétention d'information, cris, pleurs, rupture... et un mois plus tard, vous croyez que vous ne vous connaissez plus et vous êtes prêts à aller voir un psychologue de couple, à divorcer, à oublier que vous avez ouvert votre relation, ou tout cela à la fois.


Que s'est-il passé ?

Ce que vous n'avez pas réalisé lorsque vous viviez dans le cocon de la monogamie, c'est à quel point c'est un terrain propice à la codépendance.

Vous voulez dire que vous ne vous suivez pas l'un l'autre dans la salle de bain ? Je n'ai pas dit que vous étiez tous les deux à des niveaux de codépendance relevant de l'aide psychiatrique.

Mais la monogamie engendre la codépendance et la qualifie de romantique la plupart du temps. 

Vous cessez d'être votre propre individu et le couple devient une entité unique.


Quelle est donc cette étape la négligée ?

L'étape la plus négligée de tout le processus c'est s'assurer que vous restez un individu au sein d'une relation.

Se détacher l'un de l'autre.

Le détachement signifie que vous faites ressortir l'individu qui est en vous et en votre partenaire. Or, de nombreux couples envisagent souvent une relation ouverte codépendante.

"On va trouver quelqu'un à rajouter à notre relation !"

"On consultera les sites de rencontres ensemble !

"On fera les rendez-vous à la maison pour que l'autre personne soit présente !"

Lorsqu'on lit ces histoires, il est facile de deviner quelle personne craquera en premier. En général, c'est celui qui n'obtient pas le premier rendez-vous ou qui a des problèmes constants pour trouver des partenaires... Pas compliquez à imaginer.

Votre partenaire parle à quelqu'un de nouveau et omet un détail pendant plus de 30 minutes avant de vous le dire ? C'est que c'est un MENTEUR, il doit tout dire tout de suite...

Votre partenaire à un premier rendez-vous, et vous n'avez pas de nouvelles d'eux pendant plus d'une heure ? Intolérable, c'est qu'il m'a déjà oublié...

Votre partenaire trouve quelqu'un à qui parler presque instantanément (dans votre esprit) ? C'est qu'il parlait déjà à cette personne avant d'ouvrir la relation !

Voilà des pensées de quelqu'un qui n'était pas si prêt que ça malgré toutes les préparations.

Vous avez sauté une étape.


Etape une.

Choisissez une soirée, n'importe quelle soirée, et partez. C'est votre soirée. Si vous avez choisi le mardi, allez au club de jeux de société près de chez vous.

Votre partenaire aussi choisit une soirée. C'est le jeudi, C'est parti pour un karaoké !

Vous pouvez y aller avec des amis, vous pouvez y aller seul. Mais vous ne pouvez pas y aller avec votre partenaire. Il n'est pas obligé de rester à la maison, mais il ne peut pas venir.

Autre règle, vous ne pouvez pas choisir le même soir. C'est bien essayé, mais chacun doit avoir sa propre soirée. Cela vous aidera plus tard à ne pas tomber dans le piège du "Tu ne peux pas sortir ce soir parce que je n'ai pas de rendez-vous, et nous ne sortons que lorsque nous pouvons sortir tous les deux ! C'est une tentative de contrôle dans laquelle vous ne voulez PAS tomber !

Et vous voulez un truc amusant en plus une fois que vous aurez pris le coup de main ? Essayez de ne PAS demander à la personne ou elle va ou avec qui elle va jusqu'à ce qu'elle revienne !

La confiance ça se travaille. Laisser son individualité à votre partenaire.


Étape deux.

Faites en sorte que la nuit soit aléatoire. Ajoutez un soir de week-end ici ou là.

Faites en sorte qu'aucun soir de la semaine ne soit à l'abri d'une sortie. Oui, parents, vous pouvez aussi le faire. Cela signifie que votre partenaire reste à la maison avec les enfants. Cela vous permettra également de lutter contre votre codépendance en tant que parent et permettra à vos enfants de savoir qu'ils survivront sans vous. Bon j'ai pas d'enfant moi-même, mais j'ai eu une maman qui élevé 5 enfants quasi toute seule et a survécu, je suis sûr que les enfants peuvent se passer d'un parent le temps d'une soirée. A mon avis, c'est même assez sain en vrai.

À ce stade, votre partenaire et vous sortez encore une fois par semaine, pour rendre visite à des amis, regarder un film, prendre un repas. Mais... PAS DE RENCONTRE.


Étape trois.

Vous commencez à vous détacher l'un de l'autre. Vous n'assumez plus que vous passerez la soirée avec votre partenaire parce qu'il a peut-être quelque chose de prévu dans sa propre vie.

Du coup, vous en êtes maintenant à demander à votre propre partenaire quand il est libre pour un rendez-vous et en plus, vous êtes à l'aise avec ça. Parfait, il est temps de passer à la dernière étape.


Étape quatre.

Maintenant, et seulement maintenant, commencez à sortir avec d'autres personnes.

Allez-y très lentement et ne remplacez pas immédiatement toutes vos sorties par des rendez-vous.

Prenez votre temps de rencontrer, continuer à avoir votre propre vie et ne devenez pas codépendant d'un nouveau partenaire après tous ces efforts.


Conclusion

En sautant l'étape de se détacher l'un de l'autre, vous ne créez pas pour vous-même ou pour votre partenaire l'image claire que vous êtes un individu. Ainsi, vous n'apprenez pas certaines leçons essentielles avant de sortir avec quelqu'un, comme par exemple : 

"Même s'ils ont du temps pour eux, ils m'aiment toujours." 

"Je ne vais pas me mettre en boule et mourir parce que je suis seul.

"Le fait d'avoir une vie individuelle fait de nous deux des personnes plus intéressantes, ce qui renforce notre relation."

Et plus encore...

Alors, pour votre bien et celui de votre couple, prenez quelques instants et ajoutez cette étape à vos plans.


Source en anglais


Commentaire(s):

Felin' (Jan. 8, 2024, 10:30 p.m.):

Pour moi c'est clairement un modèle éducatif : oui nous sommes des êtres sociaux, se soucier d'autrui, être attentif au rythme du plus lent, ne pas vouloir blesser, avoir de la souplesse, de l'empathie, trouver la compatibilité c'est ok. Mais se connaître soi prime. Et c'est en montrant l'exemple qu'on transmet...

Merci pour cet article

Felin' (Jan. 8, 2024, 10:34 p.m.):

A quand un article intitulé "La pression sociale, comment la contourner ?"
Un detournement des bons conseils des psychologie magazine et autres Flair

Se connecter pour laisser un commentaire.